Rolling Forecast : Tout savoir sur le plan prévisionnel glissant

Rolling Forecast : la gestion en continue, clé de la performance 

Technique plébiscitée par les grands groupes et ETI, la planification financière s’appuie sur les données historiques pour élaborer des prévisions éclairées sur les tendances futures. Une méthode de prévision particulièrement agile permet de rendre cet exercice stratégique encore plus efficace : le "Rolling forecast" ou plan prévisionnel glissant. 

De par son caractère dynamique, la gestion d'une entreprise exige une approche flexible de la prévision, notamment en raison des multiples variables à l’origine d’un changement permanent de la situation et de l’émergence en continu de nouveaux risques.

Pour répondre à cet enjeu, le plan prévisionnel glissant s’impose peu à peu comme une alternative populaire face aux modèles de budgétisation statiques traditionnels, cantonnés à la préparation de projections basées sur une période fixe unique et donc relativement inadaptés à la prise de décisions sensibles au facteur temps.

 

Rolling Forecast définition

Alternative agile à la budgétisation statique, le plan prévisionnel glissant prévoit en continu les performances d'une entreprise sur une période glissante à partir des données existantes.

Plutôt que de gérer l'entreprise sur la base d'une prévision budgétaire historique établie sur une seule période fixe, un plan prévisionnel glissant offre donc la flexibilité nécessaire pour revoir et mettre à jour ses hypothèses budgétaires en continu.

Ainsi, lorsqu’une entreprise établit par exemple un budget pour l'année civile à venir, un plan prévisionnel glissant lui permettra de réévaluer à la fin de chaque trimestre ses prévisions pour les douze prochains mois (contrairement aux prévisions annuelles statiques traditionnelles se limitant à l’élaboration de nouvelles projections en fin d'année uniquement).

Ce faisant, l'entreprise peut alors adapter plus régulièrement sa stratégie et son allocation des ressources en fonction des changements économiques, sectoriels et organisationnels.

 

Comment la mise en œuvre d'un rolling forecast profite-t-elle à votre entreprise ?

Les avantages de la mise en œuvre d'une planification fondée sur un plan prévisionnel glissant au sein de votre entreprise sont multiples :

  • Analyse des risques. Exposées à tout un panorama de risques en constante évolution, les entreprises peuvent s’appuyer sur leur plan prévisionnel glissant pour s'adapter en continu à des conditions économiques et sectorielles changeantes. Ce faisant, elles sont alors en mesure de réduire leur exposition au risque, mais également d’identifier les domaines d'activité à améliorer afin de leur allouer les ressources supplémentaires nécessaires.

  • Planification financière. La préparation de budgets annuels efficaces nécessite un examen attentif de plusieurs variables afin de créer des plans précis pour l'avenir. Le plan prévisionnel glissant facilite cette exigence stratégique, permettant à l'entreprise de réagir rapidement aux changements et aux tendances du marché et favorisant ainsi l'élaboration d'un plan beaucoup plus réaliste et fiable (là où l'adoption d'un budget statique limiterait leur capacité de réponse dans l’attente de la prochaine période de budgétisation).

  • Performance de l'entreprise. Un plan prévisionnel glissant fournit des informations pertinentes et nouvelles sur l'environnement interne et le marché externe, en les alignant étroitement avec les objectifs stratégiques de l'entreprise. L'accès à cette source d'informations exploitables permet alors aux décideurs d'affiner la stratégie financière et commerciale de l’entreprise.

Comment mettre en œuvre votre rolling forecast ?

En raison de la volatilité sans cesse croissante du monde des affaires, la nécessité d’une planification agile au sein des organisations n'est plus à démontrer.

Toutefois, parce qu’il n'existe pas de modèle unique pour la mise en œuvre d'une prévision évolutive, chaque entreprise se doit de tenir compte de ses spécificités et de ses attentes afin d’adapter cette méthodologie à sa propre situation.

Les étapes suivantes fournissent un aperçu des meilleures pratiques de prévision en continu :

  • Identifier l'objectif stratégique et le promouvoir afin d’inciter les parties prenantes à adopter la nouvelle méthodologie et à atteindre les objectifs de votre organisation.

  • Identifier les parties prenantes capables de prendre des décisions éclairées, impartiales et pertinentes.

  • Tenir compte du temps nécessaire pour atteindre les objectifs énoncés. Un plan prévisionnel glissant doit en effet tenir compte d'un calendrier adapté aux besoins propres à votre entreprise.

  • Évaluer les principales sources de données. L'information utilisée pour alimenter votre plan prévisionnel glissant et prendre vos décisions doit être précise et pertinente.

  • Mobiliser des technologies et des processus appropriés. Tout plan prévisionnel glissant efficace repose sur une infrastructure technologique robuste capable de faire tourner une plateforme intuitive, flexible et en mesure de s’adapter aux conditions changeantes (internes comme externes).

  • Confronter vos performances aux prévisions de votre plan glissant. Un plan prévisionnel glissant permet à l'entreprise d'augmenter sa visibilité sur ses niveaux de performance et lui offre l'agilité requise pour effectuer les ajustements nécessaires en fonction de ses objectifs stratégiques.

 

Les erreurs à éviter

Quelques erreurs courantes que les entreprises doivent éviter lors de la mise en œuvre d'un plan prévisionnel glissant : 

  • Confondre prévisions et objectifs. Il existe une différence nette entre prévisions et objectifs. Les objectifs sont généralement des aspirations ou des ambitions à moyen terme, tandis que les prévisions décrivent les anticipations pragmatiques d'une organisation.

  • Faire ses prévisions avec des feuilles de calcul. La simple feuille de calcul ne convient pas comme outil de communication intégrée transorganisationnel.

  • Exiger une trop grande précision des prévisions. Les entreprises tombent souvent dans le piège de supposer que l’exercice de prévision consiste à contrôler l'avenir. Or, cette ambition irréaliste s’avère intenable dans un monde des affaires instable et chaotique.

  • Éviter les détails excessifs. Le mieux est souvent l'ennemi du bien, et un excès de détails peut in fine générer un surplus de travail et d'erreurs. Concentrez-vous sur les informations qui comptent !

  • Traiter les prévisions comme un “événement extraordinaire”. Les entreprises ne généreront pas de prévisions de haute qualité fiables tant qu’elles les traitent comme un événement extraordinaire. La prévision doit être un processus continu, capable de contribuer à la rationalisation des coûts et à l’optimisation en continu de la performance.

Pour plus de détails sur Jenji Pay, n'hésitez pas à contacter l'équipe de Jenji à sales@jenji.io.  

 

 



Jenji
Jenji