Que faut-il savoir sur l’indemnité kilométrique vélo ?

Rei-2

 

Qu’est-ce que l’indemnité vélo ?

Vos salariés utilisent majoritairement leur véhicule personnel ou les transports en commun pour effectuer le trajet entre leur domicile et le bureau. D’autres viennent à pied ou encore à vélo. 

Intéressons-nous aujourd’hui aux collaborateurs qui font le choix d’utiliser leur vélo pour se rendre au travail. Connaissez-vous l’indemnité kilométrique vélo ? Bien que les entreprises ne soient pas dans l’obligation de la mettre en place, elles sont de plus en plus nombreuses à y avoir recours. C’est avantageux pour le collaborateur qui utilise son vélo personnel pour se rendre au travail, mais également pour la société, car des avantages fiscaux y sont rattachés. 

Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur l’indemnité vélo.

 

Comment fonctionne l'indemnité kilométrique vélo ?

Avant toute chose, il faut savoir que depuis le 10 mai 2020, les indemnités kilométriques vélo font partie intégrante du forfait mobilité durable. Les entreprises versent donc un forfait aux salariés qui décident d’utiliser un moyen de transport durable comme le vélo (électrique ou pas), le covoiturage ou encore les transports publics (hors abonnement). 

Cependant, les entreprises qui avaient déjà mis en place l’indemnité kilométrique vélo ont la possibilité de continuer à la verser à leurs collaborateurs. 

Mise en place en 2016 par le gouvernement, l’IKV permet aux salariés de couvrir les frais liés à l’utilisation de leur vélo. Elle est calculée en fonction du nombre de kilomètres parcourus par le salarié. C’est le trajet le plus court entre le domicile et le bureau qui est retenu pour le calcul. Son montant est fixé à 25 centimes par kilomètre. 

Prenons l’exemple d’un salarié qui utilise son vélo pour faire 20 kilomètres par jour. Il peut donc percevoir 5 euros par jour ou 100 euros par mois (sur la base de 20 jours travaillés par mois) grâce à l’IKV. 

Pour bénéficier de cette indemnité, les collaborateurs doivent fournir une attestation sur l’honneur ainsi que des justificatifs à leur employeur. En général, les entreprises décident d’allouer un forfait mensuel ou trimestriel à leurs salariés.

 

Quelles sont les conditions de l’IKV ?

Les entreprises ne sont pas dans l’obligation de mettre en place les indemnités kilométriques vélo. Cet avantage est uniquement proposé aux salariés sur décision de l’employeur (conjointement au comité d’entreprise ou pas) ou grâce à un accord d’entreprise. 

Cette indemnité est accessible aux salariés qui utilisent un vélo classique, un VTT, un tandem, un modèle de course ou doté d’une assistance électrique (VAE). Par contre, elle ne concerne pas les collaborateurs qui utilisent un service de location de vélo (comme le Vélib), car ils peuvent déjà profiter du remboursement de tout ou partie des frais d’abonnement par leur employeur. 

Visuel site web Dashboards V2-2-B
Il est temps de se concentrer sur ce qui compte vraiment.

Grâce à une plateforme de gestion des dépenses automatisée, les entreprises et les employés vont au-delà des dépenses professionnelles fastidieuses et chronophages

Découvrir Jenji

 

Quels avantages pour les entreprises ?

 

Pour les salariés, l’indemnité kilométrique vélo est avantageuse, car elle leur permet d’obtenir le remboursement des frais liés à l’utilisation de leur deux roues. En plus, ils sont exonérés d’impôts. Comme ils sont incités à utiliser leur VTT pour se rendre au travail, les effets se font aussi constater sur leur santé : 

  • Diminution du stress ;
  • Réduction du risque d’accident cardio-vasculaire ;
  • Diminution des risques liés à la sédentarité (obésité).

 

Mais pour les entreprises également, la mise en place de cette indemnité se révèle avantageuse :

  • C’est un gain de place, car il faut moins d’espace de parking ;
  • C’est une façon de s’assurer de la ponctualité de ses équipes, car les salariés évitent les embouteillages et les retards liés aux transports en commun.

 

Nous allons maintenant nous attarder sur 3 autres avantages de taille pour les entreprises :

  • L’amélioration de leur politique RSE ;
  • L’augmentation de la productivité des salariés ;
  • Les avantages fiscaux.

RSE et finance

RSE

La responsabilité sociétale des entreprises (RSE) est un chantier de grande ampleur pour de nombreuses sociétés. Il s’agit de prendre des décisions liées à des enjeux environnementaux, économiques, éthiques et sociaux. La plupart du temps, ces décisions concernent le développement durable. Inciter ses employés à utiliser leur vélo plutôt que leur voiture pour se rendre au travail est une mesure forte et c’est justement ce que permet la mise en place des indemnités kilométriques vélo. 

Bien-être du collaborateur

Selon une étude publiée par le MEDEF en 2015, les entreprises qui incitent leurs salariés à pratiquer une activité sportive augmentent la productivité de leurs collaborateurs. Ce n’est pas étonnant, car comme ils sont moins stressés, ils peuvent mettre toute leur énergie dans la réalisation de leurs missions.

En plus, comme ces derniers sont en meilleure santé, ils tombent moins souvent malade. Si vous voulez faire diminuer les arrêts maladie dans votre entreprise, le recours à l’IKV est une solution à envisager. 

 

Avantages fiscaux

Les avantages fiscaux ne concernent pas uniquement les salariés, mais également les employeurs. Mettre en place les indemnités kilométriques vélo permet de ne pas payer de cotisations sociales sur le forfait mobilité durable. Il existe toutefois un plafond dont il faut tenir compte : 500 euros par an et par salarié. 

 

Les limites de l’IKV

L’indemnité kilométrique vélo possède toutefois des limites :

  • Elle n’est pas obligatoire. Si vous êtes salarié et que vous empruntez votre vélo chaque jour pour vous rendre au travail, votre employeur n’est pas tenu de vous proposer l’IKV.
  • Cette indemnité est calculée sur le trajet le plus court entre le domicile et le lieu de travail. Ainsi, si vous décidez d’emprunter un chemin plus long pour vous rendre au bureau, les kilomètres supplémentaires ne seront pas remboursés.
  • Enfin, l’exonération des cotisations sociales est plafonnée à 500 euros par an et par salarié.

Si votre entreprise est dans une démarche RSE, proposer une indemnité kilométrique vélo ou plus globalement un forfait mobilité durable est une excellente idée. Votre société et vos collaborateurs en retireront de nombreux avantages. 

Maria Khizhniakova

Abonnez-vous à notre Newsletter

Ne manquez pas nos derniers articles en recevant la Jenji Newsletter.

JJ Orange x Medium_logo_Monogram

 

nothing-1